Quelques questions et quelques réponses...






1. L'anglo-concertina en Sol-Do est-il un instrument facile à apprendre ?

Certains trouvent l'instrument difficile à jouer puisque les notes sont rangées d'une manière (apparemment) irrationnelle. Je connais même des anglo-concertinistes de jeu irlandais qui ont débuté sur un concertina en Ré et qui ne peuvent jouer qu'avec leur instrument. Ceux la, qui divisent le monde en deux catégories (les concertinistes à une ou plusieurs rangées) envisagent avec effroi d'abandonner un jour leur univers pour celui du voisin.
D'autres instrumentistes n'éprouvent pas de difficulté particulière. Ce fut d'ailleurs mon cas après mon expérience douloureuse au uilleann-pipes. Un concertina est toujours accordé (donc, sur ce point, supérieur au uilleann-pipes ou au violon) et monodique (la main ne fait qu'un geste à la fois : c'est plus simple que de jouer du piano ou de la batterie !)
Je dirai pour conclure que, selon l'individu, le concertina est d'apprentissage complexe ou simple. La solution est d'essayer la bête pour voir si "on est fait pour elle" avant de l'acheter.

2. Je ne connais pas le solfège. Puis-je quand même apprendre à jouer du concertina ?

La musique traditionnelle irlandaise, comme les autres musiques traditionnelles, s'acquière essentiellement par l'écoute et la reproduction du style perçu. En général les professeurs attachent peu d'importance au solfège mais la notation musicale est naturellement un plus pour celui qui veut lire un air que lui passera son ami ou son professeur.
Le concertina est un instrument très technique. On peut jouer une même note de plusieurs manières différentes, sur plusieurs boutons différents. Le minimum exigible est d'apprendre le nom de chaque note caché derrière chaque bouton de son instrument (de préférence, au regard de notre spécificité irlandaise, en notation "abc "). Cette exigence vous permet de comprendre ce que vous dira le professeur de votre prochain stage ("E inside row" = "le Mi de la rangée intérieure") et de donner le "La" à votre voisin de session !

Exercice pratique : la photo ci-contre vous présente Aogan Lynch devant un tableau qu'il vient de remplir d'une notation en "abc" correspondant au Reel "Gavin Whelan", saurez-vous le lire ?
 

3. Puis-je apprendre à jouer du concertina sans professeur (chez moi avec un ouvrage ou une K7) ?

Le risque d'apprendre sans professeur mais avec un livre est de mal interpréter les conseils donc d'acquérir de mauvaises habitudes parfois difficiles à abandonner.
Soyons réaliste : en France aujourd'hui un débutant aura du mal à trouver un professeur au coin de sa rue. Il n'est donc pas condamnable de commencer seul aidé des conseils basiques d'un ouvrage. Cette attitude permet au moins de tester son intérêt pour l'instrument. Mais, à l'échéance d'une année, somme toute rapidement, inscrivez vous vite à votre premier stage de concertina avec un professeur en chair et en os. Le professeur n'est pas nécessairement un professionnel, un bon amateur qui joue depuis des années, sera d'un bon secours. Je pense que l'idéal est de participer à une rencontre de concertinistes français qui, sans barrière de la langue, vous mettrons sur le droit chemin.

4. Puis-je débuter avec un concertina à 20 boutons ?

Le jeu sur un Sol-Do est identique sur un deux rangées ou un trois rangées. Ce que vous apprenez sur un concertina à 20 boutons ne sera pas perdu lorsque vous passerez aux 30 boutons. Bien sûr il ne vous sera pas possible de jouer tout le répertoire irlandais puisque vous n'aurez pas toutes les notes à votre disposition. Vous ne pourrez ainsi pas jouer la gamme de Ré (la moitié du répertoire irlandais de session !) mais travaillerez sans peine les "tunes" en Sol.

5. Puis-je débuter avec un concertina " bas de gamme " ?

Oui mais faites attention à ne pas acheter trop " bas de gamme ". Certains instruments de cette famille deviennent vite injouables (les boutons se coincent). Cette opinion est à renforcer pour les concertinas de cette catégorie achetés d'occasion. Ici il faut vraiment être méfiant.
 
 

6. Comment rendre plus sonore mon instrument ? Quelle sonorisation me conseillez-vous ?

On voit - difficilement, toutes mes excuses pour la qualité déplorable de la photo ci-contre - sur le concertina d'Aogan Lynch un système qui permet de maintenir temporairement, fixé par deux scratch, deux petits microphones sur chaque côté de l'instrument. Il s'agit de la meilleure solution pour sonoriser un concertina. Le micro sur sa perche devant le musicien en salle de concert, voir deux micros d'ambiance à droite et à gauche de l'instrument est un pis-aller. Une solution plus radicale, mais nécessitant l'intervention d'un technicien, consiste à installer dans le concertina, sous chaque grille ouvragée, le petit micro avec sa prise jack en affleurement.
Il existe des fabricants spécialisés dans la sonorisation du concertina (pas en France bien sûr). Si l'approvisionnement à l'étranger vous pose problème je pense qu'un bricolage sur des mini-micros (tel micro-cravatte ou micro pour flûte) devrait constituer une solution acceptable.
Je ne souhaite pas faire de publicité pour un modèle spécifique mais je puis donner les coordonnées d'un ami français qui a mis en oeuvre la solution d'Aogàn.
 

7. Votre site est dédié à la musique irlandaise, vos conseils me seront-ils utiles pour jouer du concertina dans d'autres styles ?

J'imagine que oui, mais n'étant pas familier avec d'autres horizons musicaux je ne me reconnais pas d'autorité pour répondre à cette question.

8. Concrêtement que me conseillez-vous pour débuter et où puis-je acheter cet instrument en France ?

Je vous conseillerai tout de d'abord de ne jamais acheter un concertina manufacturé (fabriqué par une entreprise en grande série par opposition à un instrument artisanal) sans l'avoir essayé. Pas d'achat par correspondance sans la garantie du retour de l'instrument et d'un bon service après vente.

Je conseille toujours un modèle que j'ai eu l'occasion d'utiliser et trouve d'un remarquable rapport qualité-prix : le  Stagi W-15-LN. Relativement bon marché (550 € en janvier 2009) et surtout très fiable. Seule restriction ne pas avoir une main trop petite. Mesurez votre pouce, si sa longueur est au-moins égale à 6,5 cm, c'est parfait ! Pour l'acquérir il existe au moins cette adresse, qui vend également le modèle Rochelle Anglo (voir plus loin) :

Accord & Musique
7b rue Denfer Rochereau
69004 Lyon
04 72 07 08 42
accord.et.musique_AT_free.fr

On peut également le trouver moins cher chez brunnermusica.com pour 450 € + 50 d'expédition.

Certain de mes amis vous conseillent, mais je ne l'ai pas moi-même testé, l'achat d'un concertina WAKKER. Voir le site de Wim et Karen Wakker ici http://www.concertinaconnection.com. Le site a été remodelé et la firme propose des modèles de toutes les gammes + un programme d'échange pour ses modèles, c'est-à-dire que si jamais on décide d'acheter un meilleur instrument plus tard, on peut remettre l'instrument au vendeur qui déduira la valeur du prix d'achat du nouvel instrument. Intéressant non ?

Pour les plus désargentés, d'autres de mes amis me conseillent leur modèle ROCHELLE-anglo. Voir http://www.concertinaconnection.com/rochelle%20anglo.htm (265 € en juin 2007 ou 289 € en janvier 2009 chez Accord & Musique.) Je n'ai pas eu l'occasion de tester cet instrument, lire le jugement de Nicolas ici


 
 


Retour haut de page 
Retour sommaire
Dernière mise à jour : Décembre 2010